Quels sont les premiers signes de la sénilité ?

L’entrée dans le troisième âge est une période qui s’accompagne de son lot de maladies. Parmi elles figure la sénilité qui est souvent confondue à l’Alzheimer. Pour y faire face, vous devez connaître les signes de cette dernière. Découvrez dans ce mini-guide les premiers symptômes de cette maladie.

La perte de la mémoire : un signe qui doit vous alerter

La sénilité est une maladie que vous devez prendre au sérieux. Pour cela, vous devez chercher à connaître ses signes. Ainsi, la perte de mémoire doit vous alerter. En réalité, les troubles de la mémoire sont considérés comme l’un des premiers symptômes annonciateurs d’une telle pathologie.

A lire aussi : Allocation d'autonomie APA : comprendre ses aspects essentiels

Vous allez remarquer que c’est la mémoire récente qui est dégradée lorsqu’il s’agit de sénilité. Néanmoins, vous devez faire attention pour ne pas confondre ce mal avec une démence de la mémoire. La plus connue est la maladie d’Alzheimer qui entraine une lésion au niveau du cerveau. Ce qui engendre une détérioration de l’état de santé.

La modification du comportement

sénilité

A découvrir également : Prévenir les maladies courantes chez les seniors : conseils et astuces à connaître

Les troubles de comportement sont souvent à la base de la fatigue observée chez certains aidants familiaux. Lorsque le sujet est atteint d’une sénilité, il aura des sautes d’humeur et un changement brusque d’attitude.

Il devient irritable et sa personnalité change automatiquement. Vous allez méconnaître le sujet lorsque cela arrive. Les troubles de comportement sont parfois vus comme le résultat d’une fatigue, mais vous devez surveiller la personne qui en est victime de très près.

Il faut suivre cette dernière pour voir si cela va s’améliorer ou s’amplifier. Aussi, il faut noter que dans certains cas, les signes sont plus graves avec des délires paranoïaques et une dépression qui est suivie d’une agressivité.

Les troubles de sommeil

Lorsque vous avez un parent qui se plaint d’insomnie ou qui se réveille plusieurs fois dans la nuit, vous devez l’amener voir un médecin. Les problèmes de sommeil comptent aussi parmi les signes de la sénilité.

Dans ce cas, posez des questions à votre parent pour en savoir un peu plus sur la qualité de ses nuits. Demandez-lui s’il se sent obligé de prendre des comprimés avant de trouver le sommeil. Si tel est le cas, vous devez le conduire à l’hôpital.

Les signes de désorientation

Lorsque vous avez une personne âgée qui vit avec vous, vous devez faire attention. Les signes de désorientation sont caractérisés par une difficulté à se repérer dans un endroit censé lui être familier comme son domicile, la chambre, etc.

Sachez que la sénilité est très proche de la maladie d’Alzheimer alors, vous devez faire attention pour ne pas faire de confusion. Si vous avez un proche qui montre tous les signes évoqués ci-dessus, il faut aller voir un professionnel de la santé. Il est la seule personne qui est en mesure de dire avec exactitude si vos doutes sont fondés

La difficulté à effectuer des tâches simples du quotidien

La difficulté à effectuer des tâches simples du quotidien est un autre signe de sénilité. Les personnes âgées peuvent avoir des problèmes pour faire la cuisine, se laver ou même pour s’habiller. Ces tâches sont considérées comme étant simples et routinières, mais pour les personnes atteintes de sénilité, cela peut être une véritable épreuve.

Il ne faut pas prendre ces signaux à la légère car ils peuvent conduire à une incapacité progressive aux activités quotidiennes. Pensez à bien permettre une prise en charge précoce qui sera bénéfique sur le long terme.

Pour les personnes atteintes de ce type de démence, pensez à bien s’entourer. Lorsque cette capacité commence à diminuer, pensez à bien agir afin d’éviter toute dégradation supplémentaire.

Les tâches qui étaient auparavant faciles deviennent alors plus difficiles voire impossibles, nécessitant ainsi l’aide constante d’un proche ou d’un professionnel de santé. Ce processus n’est certes pas facile mais doit impérativement être entrepris dès que possible afin que la personne touchée puisse continuer à vivre sa vie normalement dans ses propres conditions jusqu’à un certain point.

Des traitements médicamenteux existent aujourd’hui pour aider les patients souffrant de troubles cognitifs liés notamment au syndrome algique (maladie chronique liée aux douleurs) telles que les antidouleurs, etc. Ces traitements doivent être prescrits et surveillés de façon stricte par un professionnel qualifié afin d’éviter tout effet secondaire inattendu ou non désiré.

Pensez à bien surveiller l’état général des personnes atteintes de sénilité. En cas de signaux alarmants tels que les problèmes rencontrés lors des activités quotidiennes, il est essentiel alors de consulter rapidement un spécialiste en vue d’une prise en charge appropriée. Lorsque les premiers symptômes apparaissent, le traitement médicamenteux peut aussi se révéler très bénéfique dans certains cas.

N’hésitez pas à solliciter régulièrement l’aide et le soutien nécessaires pour réussir à traverser cette épreuve difficile et ne vous sentez jamais seul(e). Des associations existent qui peuvent vous aider ainsi qu’un certain nombre de professionnels prêts à répondre au mieux à vos besoins spécifiques.

Les difficultés à communiquer ou à s’exprimer clairement

Un autre signe de sénilité à surveiller est la difficulté à communiquer ou à s’exprimer clairement. Les personnes atteintes peuvent avoir des mots qui leur échappent, oublier le nom d’un proche ou utiliser un vocabulaire inapproprié. Elles auront aussi des difficultés à comprendre et à suivre une conversation.

Il faut alors être attentif aux troubles du langage car ils sont souvent associés aux autres symptômes cognitifs tels que les problèmes de mémoire et la confusion mentale. Ces troubles affectent souvent la vie quotidienne en entravant notamment l’échange avec autrui et peuvent engendrer une certaine frustration chez les patients concernés.

La communication étant un élément essentiel de toute relation, il importe donc d’être plus attentif dans ces moments-là afin d’assurer une bonne compréhension entre toutes les parties prenantes. Cela peut passer par l’utilisation de moyens de communication adaptés tels que l’écriture ou encore des images pour faciliter la compréhension.

Des tests spécifiques existent pour aider au diagnostic précoce chez les personnes souffrant de ce type de démence dégénérative. Pensez à bien accompagner ces personnes atteintes de sénilité dans leur vie quotidienne. Cela passe par une bonne communication avec elles, en utilisant un langage simple et clair, en répétant si nécessaire les informations importantes. Il est aussi possible d’utiliser des moyens visuels tels que des photos ou des dessins pour faciliter leur compréhension.

Pensez à bien prendre en compte tous ces signaux dès qu’ils se manifestent afin de pouvoir agir au plus vite. Les traitements médicamenteux peuvent aider à ralentir la progression du syndrome mais aussi à soulager certains symptômes déclenchés comme le stress lié aux difficultés rencontrées. La prise en charge doit être personnalisée selon chaque situation car il n’existe pas qu’une seule manière d’accompagner une personne souffrant de démence sénile.

ARTICLES LIÉS