Qui paie les factures en cas de décès ?

Quelle que soit la manière où elle arrive, la mort d’un membre de la famille reste un poids difficile à supporter. C’est au cœur de cette peine, qu’il faut encore s’activer pour libérer les charges liées aux obsèques. Compte tenu de l’importance de ce paramètre, ce billet donne une orientation sur celui qui paie les factures en cas de décès.

Les héritiers doivent payer les factures en cas de décès

Les premières personnes saisies pour régler les factures des obsèques demeurent les héritiers du défunt, quelle que soit la nature de l’affection. Entendez ici par héritiers, les enfants du disparu. Après ces derniers, peuvent donc venir le/la conjoint(e) ou toute autre personne qui apparait sur le testament de l’individu en question.

A voir aussi : Droits des locataires retraités : comprendre et faire valoir vos avantages légaux

De ce fait, si les bénéficiaires ne disposent pas suffisamment de fonds, ils peuvent demander un prélèvement sur la succession. Toutefois, cette déduction ne peut excéder le montant de 1 500 €.

Dans le même temps, ces derniers ont la possibilité de recourir au compte bancaire du défunt. Face à l’urgence, cela peut se faire pour débloquer un prix plafonné de 5 000 €.

A lire en complément : Comment optimiser sa fiscalité à la retraite ?

Là encore, faut-il souligner qu’une facture dûment établie se transmet en vue laisser toutes les preuves. Toutefois, si le solde du compte est insuffisant, les héritiers doivent se mettre d’accord pour payer équitablement la différence.

Les assurances peuvent faire face aux factures d’obsèques

décès

Il n’est pas rare de remarquer que certains individus souscrivent un contrat d’assurance pour payer les factures en cas de décès. S’il en est ainsi, la personne désignée sur le contrat engage toutes les démarches requises afin d’entrer en possession d’un tel fonds.

Par ailleurs, cette formule souscrite auprès des différents établissements peut prendre une variété de formes.

Contrat d’assurance décès

C’est une formule qui permet à la personne désignée de recevoir un capital afin de libérer tout ou partie des charges liées aux obsèques. Néanmoins, si les héritiers peuvent assurer cette obligation sur fonds propre, ils peuvent donc se passer de cette prime. La preuve, aucune obligation n’est astreinte sur ce type de contrat.

Assurance obsèques

Il s’agit d’une offre qui consiste à verser à un bénéficiaire un montant pour payer les factures en cas de décès. La particularité ici est la possibilité du versement de ce fonds aux pompes funèbres choisies par le souscripteur. Cependant, généralement, le contrat assurance décès ne couvre pas la totalité des frais d’obsèques.

La Mairie peut payer les factures en cas de décès

Lorsque la famille ne dispose pas de moyens financiers suffisants alors, la mairie doit être en mesure de solder les factures. Toutefois, cela n’est pas un acquis aussi facile en soi.

En réalité, les autorités communales procèdent à une enquête pour s’assurer de l’exactitude d’une telle situation. Si tel est le cas, le maire et ses collaborateurs prennent entièrement tout en charge avec les pompes funèbres de leurs choix.

Les dettes du défunt peuvent-elles être transférées aux héritiers ?

Une question importante se pose : Les dettes du défunt peuvent-elles être transférées aux héritiers ?

Effectivement, en théorie, elles ne peuvent pas être transmises. Dans certains cas, l’héritier peut décider de payer les dettes du défunt pour éviter tout risque d’insolvabilité.

Mais attention, cela ne concerne que les héritiers ayant accepté la succession purement et simplement. Si vous avez opté pour une autre forme d’héritage (renonciation ou bénéfice d’inventaire), alors vous n’aurez pas à payer ces dettes.

Vous devez vérifier auprès des créanciers si le défunt avait souscrit une assurance décès qui pourrait couvrir ces frais.

Comment organiser son patrimoine pour éviter les problèmes de paiement après son décès ?

Il faut planifier votre succession pour éviter toute confusion et garantir que vos factures seront payées après votre décès. Vous devez d’abord lister tous vos actifs, y compris les comptes bancaires, les investissements et les biens immobiliers.

Vous devez réfléchir à la manière dont ces actifs devraient être distribués en cas de décès. Cela peut être fait par testament ou même via une confiance.

C’est aussi un bon moment pour réfléchir à l’assurance vie. L’argent provenant de cette assurance sera versé directement aux bénéficiaires désignés sans passer par l’inventaire successoral, ce qui permettra aux héritiers d’éviter des frais supplémentaires.

N’hésitez pas à contacter un avocat spécialisé dans le droit des successions si vous avez besoin d’aide pour organiser vos finances. Il existe aussi des conseillers financiers qualifiés qui peuvent vous aider à élaborer un plan financier solide.

Prenez le temps de bien comprendre comment fonctionne la distribution successorale afin que vos proches puissent avoir une vision claire sur la façon dont se déroulera la transmission du patrimoine familial.

ARTICLES LIÉS