Comment financer un séjour en maison de retraite ?

Le coût d’un séjour en maison de retraite est généralement élevé. Ainsi, il est souvent difficile pour les personnes âgées ou pour leur progéniture de faire face à ces frais. Il existe heureusement des aides de financement pour un séjour en maison de retraite. On vous propose de découvrir ces différents moyens de financement de logement en EHPAD.

Combien coûte un séjour en maison de retraite ?

Il n’est pas évident pour tous les seniors de se loger en EHPAD (Établissement d’Hébergement pour Personnes Âgées Dépendantes). En effet, le prix moyen pour séjourner un mois dans ce type d’établissement est relativement élevé.

A lire également : Le coût moyen du maintien à domicile

Celui-ci est de 1 977 euros par mois en France. Il faut noter que ce prix inclut les prestations d’accueil hôtelier, la restauration, le blanchissage, l’animation ainsi que l’administration.

Quel financement pour un séjour en maison de retraite ?

Que ce soit pour vous-même ou pour un parent, vous avez plusieurs possibilités pour financer un séjour en maison de retraite. Il est possible que les proches du bénéficiaire assurent de tels frais ou que ce soit l’intéressé lui-même qui s’en occupe. Dans l’un ou l’autre des cas, il existe plusieurs aides pouvant réduire les charges.

Lire également : Les bénéfices d'une assistance à domicile pour les personnes âgées

Les aides au logement en maison de retraite

Voici quelques aides dont vous pouvez bénéficier pour financer un séjour en maison de retraite.

L’Allocation personnalisée d’Autonomie (APA)

séjour en maison de retraite

Cette aide est un montant versé directement au bénéficiaire. Celui-ci doit résider en France de façon régulière et être âgé d’au moins 60 ans. Aussi, il doit être dépendant avec un GIR de niveau 1, 2, 3 ou 4 pour bénéficier d’une telle aide. Il faut noter que le montant de l’allocation varie en fonction des ressources du bénéficiaire et est versé sans condition de revenu.

Les aides au logement

Elles sont de deux types. L’Aide Personnalisée au Logement (APL) pour les établissements conventionnés et l’Allocation de Logement Sociale pour ceux non conventionnés. Ces aides sont accordées par la caisse d’allocation familiale à ceux qui résident en maison de retraite au moins 8 mois dans l’année.

L’Aide Sociale à l’Hébergement (ASH)

Cette aide consiste à compléter la contribution de l’intéressé pour payer les coûts de séjour en EHPAD. Elle est payée par le Conseil Départemental. En fonction des moyens du bénéficiaire, de ceux de son partenaire ainsi que des obligés alimentaires, le montant de l’ASH est fixé.

Les réductions d’impôt

Les personnes âgées résidant en maison de retraite peuvent bénéficier d’une réduction de leurs impôts. Il faut que ces seniors paient des frais liés à un état de dépendance dans leur EHPAD. Les bénéficiaires ont une réduction de 25 % du coût annuel de séjour et de dépendance dans leur maison de retraite. Le montant de cette réduction est plafonné à 10 000 euros par personne.

Que ce soit par l’intéressé ou ses proches, payer environ 1 977 euros par mois pour séjourner dans un EHPAD peut être difficile. L’APA, les aides au logement, l’ASH et les réductions d’impôt sont quelques aides permettant de faire face plus facilement aux frais de logement en maison de retraite.

Les options de planification financière pour un séjour en maison de retraite

Cette option consiste à obtenir une somme forfaitaire auprès de la banque tout en continuant à vivre chez soi jusqu’à sa mort. Les bénéficiaires ne remboursent pas cette somme mais au décès du souscripteur, la banque se charge elle-même du remboursement avec l’argent provenant de la vente du bien immobilier hypothéqué.

séjour en maison de retraite

Cette option est réservée aux propriétaires. Cela consiste à vendre son bien immobilier tout en continuant d’y habiter jusqu’à la fin de sa vie. Les bénéficiaires pourront donc continuer à vivre sous leur toit, sans avoir à s’occuper des charges liées au logement et avec une somme confortable obtenue lors de la vente.

Il faut noter que ces deux dernières options sont irréversibles. Il faut donc y réfléchir avec attention avant de se lancer.

Les erreurs à éviter lors du financement d’un séjour en maison de retraite

Financer un séjour en maison de retraite peut être une expérience stressante et coûteuse pour les familles s’ils ne prennent pas le temps de bien comprendre les différentes options disponibles. Il existe plusieurs moyens de financer un séjour en maison de retraite, tels que la vente d’un bien immobilier ou l’utilisation des aides gouvernementales telles que l’APA (Allocation Personnalisée d’Autonomie). Il faut bien examiner toutes les options disponibles avant de prendre une décision. C’est ainsi que vous pourrez trouver la solution qui convient le mieux à votre situation personnelle et financière, tout en assurant la meilleure qualité de vie possible pour l’individu concerné.

ARTICLES LIÉS