Retraite dans le privé : pension de retraite minimum

La retraite pour les personnes travaillant dans le public est proportionnelle aux revenus obtenus tout au long de leur activité. Elle reste assez faible, mais avec des régimes de retraite de base, les conditions peuvent s’améliorer. C’est le cas par exemple du minimum contributif destiné aux salariés. Vous souhaitez en savoir plus ? Ces informations vous seront utiles.

Pension de retraite minimum : qu’est-ce que c’est ?

Le minimum contributif se définit comme le montant de la pension de retraite versé à taux plein par l’assurance vieillesse. Ce produit de la sécurité sociale à un montant minimum aussi connu sous le nom de minimum contributif. Lorsque la retraite de base à taux plein à la sécurité sociale est moindre alors, le minimum contributif est : augmenté en y tenant compte.

A voir aussi : Retraite de base : à quoi correspondent les trimestres cotisés ?

Qui est concerné par le minimum contributif

Le minimum contributif se voit attribué à tous les travailleurs du privé qui ont cotisé entre 160 et 172 trimestres à compter de leur naissance (cotisation légale). Cela s’attribue aussi aux personnes qui ont dépassé l’âge de la retraite à taux plein. Le minimum contributif est : octroyé en plus de la retraite et d’autres revenus du retraité. Notez quand même qu’en associant l’ensemble des régimes, il ne doit pas dépasser les 1299,36 euros. Ce montant maximum est : fixé depuis le 1er janvier 2022. Lorsque la somme des régimes dépasse, le montant du minimum contributif se voit réduite en proportion.

A lire en complément : Ne pas avoir le nombre de trimestres nécessaire pour sa retraite

Comment obtenir le minimum contributif ?

Le minimum contributif est : octroyé aux retraités possédant de faibles revenus et qui remplissent les conditions de la retraite à taux plein. Ces dernières stipulent que le retraité doit avoir atteint l’âge de la retraite, c’est-à-dire avoir 62 ans pour ceux qui sont nés en 1955 et entre 60 et 62 ans pour les générations précédentes. Le nombre de trimestres doit aussi être : rempli pour pouvoir bénéficier du minimum contributif. II est aussi possible d’avoir dépassé l’âge de la retraite (67 ans) pour bénéficier de ce minimum contributif.

À combien s’élève le minimum contributif ?

Le minimum contributif se divise en deux. Une partie est le minimum proprement dit et s’élève à un montant de 652,6 euros déjà en 2022. Une autre partie constitue la majoration et est : justifiée par l’assurance au régime général. Il est : estimé à 713,11 euros en 2022. Notez que toutes les pensions confondues ne doivent pas dépasser les 1299,36 euros par mois au risque que la majoration soit : réduite.

En somme, le minimum contributif est octroyé à tous les retraités aux revenus moindres. Il ne peut dépasser un certain montant.

ARTICLES LIÉS